Réduisez votre assurance habitation grâce à la domotique

Publié par Julien le 10 janvier 2016 dans Conseils

La domotique : contraction entre « domos » (maison) et robotique, ce néologisme a de beaux jours devant lui. En effet, plus de la moitié des propriétaires se déclarent favorables à la maison automatisée pour 2016. D’autant que certains dispositifs peuvent se traduire par une réduction des primes d’assurance habitation.

 

La révolution domotique en France

Réduire son assurance habitation grâce à la domotiqueLe 21ème siècle sera celui de la domotique. Preuve de cet engouement des Français pour la maison connectée, la troisième enquête annuelle de l’association d’intérêt général Promotelec, réalisée par Ipsos, souligne un engouement des 16,5 millions de propriétaires occupants pour ces nouvelles technologies. Ainsi, 58% des propriétaires occupants interrogés déclarent que « l’avenir est à la maison automatisée », soit une hausse de 10% par rapport à 2013. Près de la moitié des propriétaires occupants se déclarent « prêts à investir dans leurs logements pour y vivre plus longtemps ». 67% des sondés s’affirment « prêts à maintenir une personne âgée chez elle en l’équipant de solutions domotiques », tandis que 44% jugent important de « disposer d’un écran fixe ou mobile pour mieux connaître ses consommations énergétiques ». Enfin, 60% des propriétaires interrogés de moins de 40 ans s’estiment « prêts à programmer et piloter leur chauffage pour faire des économies », contre 45% de la tranche d’âge de 70 ans et plus. Des réactions qui confirment des prévisions de l’Observatoire du confort dans l’habitat, certain des perspectives de croissance de la domotique.

 

L’image positive de la domotique

Programmer et piloter son habitation en fonction de ses envie et de ses besoins : voilà la promesse forte de la domotique. Dans ce vaste cadre, les principales motivations pour s’équiper en domotique vont d’une meilleure utilisation du haut débit (25% des sondés) à l’adaptation du logement au vieillissement (13%), sans oublier une meilleure gestion du chauffage en hiver (13%) et de la climatisation en été (11%). Ces intentions recouvrent cependant de grandes disparités entre les générations : alors que les 18-39 ans utilisent d’ores et déjà majoritairement la domotique, les 70 ans et plus en sont encore au stade de la découverte des usages. Par ailleurs, le vieillissement de la population, couplé au fort pouvoir d’achat des seniors, laisse envisager une forte progression des dispositifs de maintien à domicile.

 

Domotique et assurance habitation

La troisième enquête annuelle de l’association d’intérêt général Promotelec met enfin en lumière les synergies possibles entre domotique et assurance habitation. Pour 50% des propriétaires occupants sondés de la tranche 18-39 ans, la domotique permet d’augmenter la sécurité du logement. Cette dimension prend tout son sens avec la multiplication des applications sur smartphone permettant de surveiller à distance son logement, via des dispositifs anti-intrusion, mais également des détecteurs de fumée connectés, etc. Loin d’être de simples « gadgets », ces dispositifs réduisent considérablement les risques de cambriolage ou de destruction de l’habitation par un incendie, et ouvrent par conséquent droit à une réduction des primes d’assurance habitation. De nombreux assureurs ont d’ores et déjà accepté de revoir à la baisse leurs tarifs pour les logements équipés en domotique, et la pratique tend à se généraliser.

 

Pour en profiter, n’hésitez pas à en parler avec votre assureur. Ou encore plus sensible : profitez des dispositions de la loi Hamon pour trouver une assurance habitation en ligne moins chère, et plus sensible aux nouveaux usages de la domotique.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>