Comment bien assurer un château ?

Publié par Stéphanie le 25 novembre 2013 dans Conseils

Vivre dans un château, c’est un mode de vie familial ou c’est l’accomplissement d’un rêve. Cela représente toutefois un investissement considérable, lié aux charges relatives à ce bien immobilier d’exception. Parmi elle, on trouve l’assurance château. La prime est élevée mais cela s’explique par les spécificités du contrat et l’étendue des risques.

Prendre la bonne assurance pour sa demeure

assurer un châteauPour un château, comme pour une maison, on assure le bâti et les meubles. Toutefois, en cas de sinistre, entre la valeur des biens et les règles de conservation du patrimoine à respecter, la facture peut être très élevée. Ainsi, l’assurance château ou belle demeure nécessite un contrat à la mesure des biens à assurer. Plusieurs points doivent être considérés. Tout d’abord, il est essentiel d’estimer la valeur du château et d’évaluer les risques auquel il est soumis. Une expertise personnalisée sera nécessaire afin de proposer un contrat sur-mesure. Par exemple, votre château peut accueillir du mobilier d’époque ou des œuvres d’art… ou pas. Votre parc peut accueillir des cours de tennis et des écuries… ou pas.

 

La personnalisation du contrat ne doit pas s’arrêter à l’expertise de votre bien et des risques. En effet, les prestations doivent pouvoir être adaptées en fonction de vos attentes et de votre budget : franchise, montant des capitaux assurés, etc. En revanche, le mode d’indemnisation doit toujours prévoir une reconstruction à l’identique pour le bâti et, pour le mobilier, une indemnisation à la valeur d’achat dans une boutique spécialisée.

 

Pour vos œuvres d’art néanmoins, une assurance individuelle doit parfois être envisagée. Celle-ci doit parfois s’accompagner de mesures de protection, comme d’une alarme.

Assurer les activités de son domaine

Un château, ce n’est pas toujours qu’un domicile. Afin de l’entretenir ou afin de partager patrimoine et histoire, les propriétaires l’ouvrent aux visiteurs pour diverses activités : organisation d’événements, chambres d’hôte, activités touristiques, etc. Vous devez alors être assuré à la fois pour les dommages que pourraient subir vos visiteurs (imaginons qu’un visiteur glisse dans les escaliers) ou ceux qu’ils pourraient commettre (pensez à un enfant qui dégrade une tapisserie, aux mains indélicates d’un voleur). Il est primordial d’avertir votre assureur de vos activités, au risque de ne pas être indemnisé ou de voir votre indemnisation réduite en cas de sinistre… même si celui-ci n’a rien à voir avec l’activité !

 

Vous louez un château pour un événement ? Vous n’avez pas besoin de prendre une assurance château pour autant. Il vous faudra tout de même une assurance responsabilité civile, qui vous couvrira pour les dégâts que vous, votre matériel ou vos invités pourriez causer. Il est impératif d’en avoir une… le moindre sinistre peut coûter une fortune. Cette garantie responsabilité civile peut être trouvée dans votre assurance multirisque habitation. A défaut, un contrat peut être souscrit pour l’occasion. Attention, cette RC ne fonctionne que pour quelques jours ! Le propriétaire du château ne vous laissera pas la salle si vous ne pouvez lui présenter une attestations d’assurance.

 

Assurer un château n’est pas une démarche anodine. Il est primordial de protéger ce patrimoine si précieux. Pour cela, faire appel à un expert et comparer plusieurs devis est essentiel.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>