Conflit entre voisins : comment les résoudre ?

Publié par Stéphanie le 6 janvier 2014 dans Conseils

De bonnes relations de voisinage, c’est important. Malheureusement, il arrive que les rapports entre voisins tournent au vinaigre. Dans cette hypothèse, comment réagir ?

Conflit entre voisins : quelques règles comportementales

Résoudre un conflit de voisinageSi on fait abstraction des histoires personnelles, les conflits entre voisins naissent bien souvent à partir de nuisances. Le bruit est au premier rang des préoccupations : des jeunes qui font la fête tard le soir, un chien qui ne cesse d’aboyer, un papi qui passe la tondeuse à 8 heures le dimanche matin ou à l’heure de la sieste du bébé…

 

La première chose à faire, d’un côté comme de l’autre, c’est d’être ouvert à la communication. Si votre voisin vous cause un problème, vous devez commencer par aller lui en parler, de manière aimable. Peut-être trouverez-vous un terrain d’entente. Par exemple, Papi acceptera d’attendre 10 heures pour s’occuper de son jardin. Dans le sens inverse, si votre voisin a une remarque à vous faire, ne vous mettez pas immédiatement sur la défensive. Cette remarque est peut-être fondée et peut-être vous est-il facile de faire une concession pour réduire la nuisance.

 

Note : si vous devez faire quelque-chose qui pourrait gêner votre voisin, pensez à l’en avertir avant de commencer. Passez lui dire que vous allez élever le mur de séparation, faire des travaux ou encore une fête.

Conflit entre voisins : résolution amiable du litige

Parfois, la discussion n’est pas suffisante et la situation perdure, voire s’envenime. Pour du tapage, vous pouvez appeler la police. Préférez trouver la ligne directe plutôt que de contacter un service d’urgence, sauf si vos voisins se battent ! Pour d’autres nuisances, comme celles ayant trait à des servitudes par exemple, envoyez un courrier avec accusé de réception à votre voisin. Celui-ci lui rappellera quelles sont ses obligations et lui intimera l’ordre de s’y conformer, à défaut de quoi il vous faudra engager des poursuites judiciaires.

 

Peu de gens le savent mais les mairies mettent en place un service de médiation pour réduire les troubles du voisinage. Si celui-ci n’existe pas, les policiers municipaux peuvent faire office de médiateur. Ce tiers au conflit vous aidera à trouver une solution qui sera susceptible de satisfaire toutes les parties.

 

Conflit de voisinage : que faire quand tout a été tenté ?

Les démarches amiables n’ont rien donné et votre voisin continue à vous « pourrir la vie ». Il est hors de question de lui rendre la pareille par des vengeances mesquines, vous sombreriez alors dans l’illégalité. Il n’y a plus que deux solutions qui s’ouvrent à vous. La première, c’est de vous tourner vers la justice. Pour un simple conflit de voisinage, vous vous retrouverez bien souvent devant le juge de proximité. Vous n’êtes pas obligé de vous faire assister d’un avocat. C’est toutefois fortement recommandé, surtout si votre voisin en prend un ! Vous pouvez aussi songer à déménager. Un bon cadre de vie, c’est en effet important. Malheureusement, si la démarche peut être aisée pour un locataire, elle l’est moins pour un propriétaire.

 

Bon à savoir : si votre assurance habitation contient une protection juridique, celle-ci peut vous épauler dans le cadre d’un trouble du voisinage.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>