Assurance habitation : des délais d’indemnisation trop longs pour 1 assuré sur 3

Publié par Julien le 15 mars 2015 dans Actualité

Une enquête réalisée par l’association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV) met en lumière l’insatisfaction de 29 % des assurés ayant subi un sinistre d’habitation au cours des 2 dernières années quant aux délais d’indemnisation. Des chiffres surprenants, alors même que la loi Hamon facilite grandement la résiliation d’assurance habitation.

 

Assurance habitation : une relation ambivalente

 

Des délais d'indemnisation trop longs pour l'assurance habitationLa relation entre l’assureur et l’assuré s’avère ambivalente : dès la signature du contrat, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… jusqu’à la survenance d’un sinistre. A ce stade, la plupart des personnes découvrent la vraie nature de leur relation avec leur assurance habitation, et certains en sont profondément déçus.

 

C’est tout le sujet d’une enquête réalisée par l’association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV) auprès de 442 souscripteurs d’une assurance auto ou habitation, ayant subi un sinistre au cours des 2 dernières années.

 

La conclusion de cette étude donne le ton : « perfectible », voilà le qualificatif attribué à la prise en charge des assurés après la survenance d’un sinistre, que ce soit en termes d’indemnisation, d’accompagnement, ou encore d’information préalable.

 

Les chiffres de l’étude CCLV

 

Tout d’abord, l’étude de la CLCV montre que 30% des personnes interrogées disent avoir découvert comment remplir un constat au moment du sinistre. Sur ce point, seuls 31% des répondants déclarent avoir bénéficié d’explication préalables de la part de leur assureur. Toujours en matière d’information, plus d’un tiers des assurés indiquent ne pas avoir été informés des délais à respecter pour effectuer leur déclaration de sinistre.

 

Cette formalité est d’ailleurs perçue comme « compliquée » par 20% des répondants, un chiffre particulièrement élevé selon le commentaire de la CLCV. Seuls 45% des répondants se déclarent d’ailleurs satisfaits de la simplicité de leur déclaration de sinistre, et 25% jugent avoir eu à se débrouiller sans l’aide de leur assurance habitation.

 

La CLCV souligne enfin le manque d’information des assurés en matière de procédure de gestion de sinistre et des démarches à effectuer avant la phase d’indemnisation. Des lacunes lourdes de conséquences, sachant que seul le respect scrupuleux de ces démarches (justificatifs, mesures conservatoires, etc.) garantit un niveau maximal d’indemnisation.

 

Assurance habitation : des procédures méconnues

 

Le principal enseignement de cette étude se focalise cependant sur les délais d’intervention et d’indemnisation, jugés « longs » par 29% des répondants. Point également non-négligeable : 18% des sondés indiquent avoir découvert les diverses franchises et modalités d’indemnisation prévues dans leur contrat d’assurance habitation le jour du sinistre.

 

Autant de pistes à améliorer pour la CLCV, qui formule 3 recommandations à l’attention des assureurs habitation :

 

- organiser «un point régulier avec l’assuré» pour rappeler les procédures en cas de sinistre ;

 

- s’engager sur des délais raisonnables d’indemnisation ;

 

- simplifier les contrats d’assurance habitation, à travers une présentation standardisée des exclusions, franchises et garanties.

 

Et vous, connaissez-vous réellement les modalités d’indemnisation de votre assurance habitation ? Si tel n’est pas le cas, n’hésitez pas à comparer plusieurs contrats à l’aide des fonctionnalités avancées d’un comparateur d’assurance habitation en ligne, et profitez de l’entrée en vigueur de la loi Hamon pour résilier votre assurance actuelle.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>