Fenêtre brisée : comment fonctionne mon assurance ?

Publié par Stéphanie le 5 mai 2015 dans Conseils

Du verre brisé partout dans la maison, contre un mur : une vitre est cassée. Comment l’assurance du logement va-t-elle prendre en charge ce sinistre ?

La garantie bris de glace, l’assurance d’être pris en charge

Une fenêtre briséeDe nombreuses formules multirisque habitation incluent une garantie bris de glace. Celle-ci est très intéressante. En effet, la vitre cassée sera réparée ou remplacée quelle que soit l’origine du dommage ; c’est-à-dire même si c’est vous qui en êtes responsable !

Cette garantie porte sur les fenêtres mais aussi sur les autres éléments vitrés de la maison, comme les tuiles en verre, les plaques vitrocéramiques ou encore les vitrines des étagères et les miroirs. En revanche, d’autres éléments vitrés doivent faire l’objet d’une garantie complémentaire. C’est le cas par exemple des oeuvres d’art, des aquariums ou des vérandas.

Comme toute garantie, la garantie bris de glace est soumise à des conditions de mise en oeuvre, comme les plafonds de garantie par exemple. Vérifiez les conditions générales de vente de votre contrat. En cas de sinistre, déclarez-le dans les 5 jours ouvrés à votre assureur (2 jours ouvrés si le bris de glace est dû à un cambriolage). Une expertise sera peut-être nécessaire, pour savoir s’il faut réparer ou remplacer la vitre.

En cas de bris de glace, prenez des photos ! Ensuite, prévenez votre assureur et prenez des mesures d’urgence pour ne pas que les dégâts s’étendent. Nettoyez le verre pour éviter les blessures. Bâchez la fenêtre pour éviter que la pluie ne pénètre dans votre logement. En cas de cambriolage, attendez que la police vous ait autorisé à nettoyer avant de procéder.

En l’absence de garantie bris de glace

Malheureusement, certains contrats n’incluent pas de garantie bris de glace. Il faudra donc que la fenêtre cassée soit la conséquence d’un autre sinistre pour être prise en charge.

 

  • cambriolage : des cambrioleurs ont cassé une vitre pour entrer dans le logement. Prévenez la police et déclarez le sinistre dans les deux jours à votre assureur.
  • intempéries : la fenêtre a été cassée suite à une tempête (grêle, branche d’arbre, inondations…). Diverses clauses peuvent couvrir l’évènement : tempête, grêle, catastrophe naturelle, dégât des eaux… Déclarez le sinistre à votre assureur dans les 5 jours ouvrés.
  • etc.

Si le dommage a une autre origine, par exemple votre enfant a brisé la fenêtre avec son ballon de foot, vous ne serez malheureusement pas indemnisé. Notez en revanche que si c’est la maladresse d’une personne extérieure à votre foyer qui est responsable, alors vous pourrez lui demander de faire jouer son assurance responsabilité civile pour obtenir une indemnisation. En effet, celle-ci, contenue dans son assurance multirisque-habitation, le couvre pour les dommages matériels et corporels qu’il peut faire accidentellement subir à autrui.

 

A savoir : la fenêtre a blessé quelqu’un en se brisant ? Les frais de santé seront pris en charge par son assurance santé obligatoire (Sécurité sociale) et complémentaire (mutuelle). Si c’est une personne extérieure à votre foyer, l’assureur de votre logement pourra lui proposer une indemnisation supplémentaire. Si c’est une personne de votre foyer, l’indemnisation pourra être recherchée auprès des assurances individuelles accident, type garantie des accidents de la vie ou assurance scolaire.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>