Assurance habitation : l’indemnisation d’un incendie domestique

Publié par Julien le 11 novembre 2015 dans Conseils

Véritable socle d’un contrat d’assurance multirisque habitation, la garantie incendie vous protège contre un large éventail de sinistres : explosions, chutes de foudre, etc. Mais son objet premier reste de couvrir l’assuré contre un drame bien trop fréquent : l’incendie domestique.

 

Incendie domestique : quelques chiffres

 

Un détecteur de fuméeEn France, selon la Fédération des Sociétés d’Assurance, un incendie domestique se produit toutes les 2 minutes. Par ailleurs, 7 feux domestiques sur 10 se déclarent la nuit, et 75 % des victimes d’incendies sont décédées dans des logements non-équipés de détecteurs de fumée. Les 4 principales causes d’un incendie domestique sont : les installations électriques et de chauffage (1 incendie sur 4),  les conduits de fumée (plus de 10 % des incendies d’habitation proviennent de feux de cheminée), la cuisine (1 feu sur 4), ainsi que les bougies, cigarettes et allumettes.

 

 

La garantie incendie de l’assurance habitation

 

Pour s’en prémunir, la garantie incendie fait partie des garanties de base du contrat multirisque habitation. Cette assurance incendie, fortement encadrée par les textes, couvre notamment les dommages consécutifs à la foudre, à une explosion, à une implosion ou à un choc d’un véhicule identifié sur les biens assurés. Plus spécifiquement, cette garantie incendie couvre les dégâts causés par le feu, la fumée, ainsi que l’intervention des services de secours. Gardez cependant à l’esprit que toutes les causes d’incendie ne sont pas prises en charge, de même que les dégâts mineurs causés par le contact direct du feu, à l’instar d’un tapis brûlé par la chute d’un fer à repasser.

 

 

Les restrictions légales à la garantie incendie

 

Pour réduire les risques d’incendie domestique, la législation prévoit pour chaque assuré une série d’obligations légales, comme celle de faire ramoner le conduit de sa cheminée par un professionnel au minimum une fois par an, de débroussailler son terrain ou encore de faire entretenir sa chaudière. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’est intervenue l’obligation pour tout occupant d’un logement d’installer et d’entretenir un détecteur de fumée à compter du 8 mars 2015. Si vous ne respectez pas une de ces obligations, vous vous exposez en cas de sinistre à un remboursement moindre, voire même dans les cas extrêmes à l’absence de remboursement pour cause de « défaut d’entretien ».

 

 

Comment réagir face à un incendie domestique ?

 

Dès la survenance d’un incendie domestique, commencez par couper le gaz, puis fermez portes et fenêtres, avant d’évacuer les lieux. N’appelez les pompiers qu’une fois en sécurité et, une fois le feu maîtrisé, sécurisez au mieux votre domicile contre tout danger supplémentaire. La première démarche consécutive à un incendie domestique doit rester la prise de contact auprès de votre assureur. Vous disposez en effet de 5 jours après la date du sinistre pour effectuer votre déclaration. N’oubliez pas de joindre à votre lettre de déclaration (envoyée avec accusé de réception) toutes les informations utiles en votre possession : rapport d’intervention des pompiers, liste des dégâts mobiliers et immobiliers, factures, garanties, notices, photos, vidéos, etc. Tous ces justificatifs seront considérés comme des moyens de preuve afin de déterminer le montant de votre indemnisation. Enfin, n’engagez aucune réparation sans l’accord préalable de votre assureur.

 

 

Vous savez désormais comment prévenir au mieux et surtout réagir après un incendie domestique. Pour une protection optimale, n’oubliez pas de comparer en ligne les assurances multirisques habitation, afin de bénéficier de la meilleure garantie incendie sur le marché.

 

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>